• Liens amis
  • YouTube Social  Icon
  • Flickr Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Blogger Social Icon
  • Scout-GHR

Discours d'un chef sur la liberté

Qu’est-ce que la liberté ? Neuf fois sur dix, quand les gens en parlent, ils ne savent pas ce que c’est… Je ne vous ferai pas de discours philosophiques. Je vous le suggérerai par des exemples très simples.


La liberté, c’est la possibilité de choisir entre deux biens. L’homme ne choisit jamais le mal. Il choisit toujours ce qui, au moment où il fait son choix, lui apparaît être un bien. Celui qui s’enivre choisit de boire, parce qu’au moment où il boit, la bouteille lui paraît bonne ou parce qu’il pense que le vin noiera son chagrin. Celui qui évite de s’enivrer choisit de s’abstenir en raison des conséquences dommageables pour lui ou sa famille d’un abus d’alcool, parce qu’il lui répugne d’être dans l’état d’un homme ivre, ou encore parce qu’il va tout à l’heure piloter une auto ou un avion et qu’il ne veut pas être responsable d’un accident. Dans ces deux cas, – cas de celui qui s’enivre, cas de celui qui ne s’enivre pas – l’homme est placé dans une alternative et il choisit ce qui lui paraît être un bien : le bien immédiat, qui est de boire, ou le bien futur, avec comme conséquence le refus du bien immédiat. Ces biens ne sont pas de même valeur. L’un est supérieur à l’autre en ce sens qu’il fait passer les impératifs de l’esprit avant les impératifs des sens… Ce sont les sens qui obscurcissent la lucidité de l’esprit… Plus l’homme est maître de ses passions et de ses sens, plus il est libre. Celui qui dit : la liberté, c’est de faire tout ce que l’on veut, est un fou. Il s’agit donc de vivre de telle manière que lorsqu’on aura un choix à faire, ce sera le choix du plus grand bien qui l’emportera.


Le tigre mord quand il en a envie. Le chat griffe quand il a envie:il joue avec la souris pour la dévorer quand il en a envie.

Vous appelez cela la liberté ?

Non, Messieurs ! Les animaux ne sont pas libres, car ils ne peuvent pas faire autrement que de mordre, de griffer, de manger au moment où leurs instincts, leur sens leur commande de faire. Ils ne sont pas libres !

Mais vous, Messieurs, vous avez reçu en plus des animaux l’intelligence et c’est une intelligence qui vous donne la liberté.

En conséquence :

Plus vous agirez avec intelligence, plus vous agirez en hommes libres.

Un homme saoul n’est pas libre

Un homme fou n’est pas libre.

Un homme qui casse tout n’est pas libre.

Ces hommes sont prisonniers de leurs instincts et de leurs sens.

Par contre, un homme qui exerce une autorité est un homme libre, parce qu’en acceptant cette autorité, il fait ce qu’une bête ne peut faire.

Un homme qui accepte l’autorité (que ce soit l’autorité de sa conscience ou l’autorité d’un camarade), celui-là est un homme libre, parce qu’en acceptant cette autorité, il fait acte d’intelligence et de camaraderie, ce qu’une bête ne peut pas faire.


Gérard de Cathelineau