La Branche du louvetisme est la branche cadette du Scoutisme, « un système complet en lui-même » (Vera Barclay) parfaitement adapté à l’enfance.

LES BASES DU LOUVETISME

Le louveteau/louvette peut entrer à la meute/clairière à partir de 7 ou 8 ans selon sa précocité, et y reste jusqu’à 11 ou 12 ans.
Pendant cette période, les enfants, quel que soit leur milieu, ont des caractéristiques communes beaucoup plus nettement définies que lors des périodes ultérieures. Plein d'imagination et de faculté de sympathie,  le jeu est pour eux « la véritable affaire de la vie » et tout ce qui n’est pas jeu au sens où ils l’entendent est dépourvu d’intérêt.
Pour réussir auprès d’eux, toute méthode d’éducation doit tenir compte avant tout de ce qui est essentiel à l’enfance. C’est ce qu’a fait le louvetisme en se plaçant simplement au point de vue des enfants tout en instituant des structures, méthodes et activités appropriées.

LES REGLEMENTS DU LOUVETISME

Le louveteau/louvette s'engage à respecter la loi et les maximes. Son maître mot est "de notre mieux".

La loi demande à ce que le louveteau/louvette écoute le vieux loup, c'est à dire celui qui a le plus d'expérience dans la meute/clairière et de ne pas s'écouter lui-même.

Les maximes sont assez simples : le louveteau/louvette pense d’abord aux autres, il ouvre grand ses yeux et ses oreilles, il est toujours propre, dit toujours vrai et est toujours gai.

Comme dans le scoutisme, le louvetisme s'approprie de 15 dimensions: 5 buts, 5 méthodes et 5 moteurs adaptés à la juvénilité de louveteau ou de la louvette.

LES BUTS DU LOUVETISME

L’âge du louveteau/louvette est celui où se prennent les bonnes habitudes qui donnent la santé. On lui apprend d’abord à être propre, puis on l’initie à l’éducation physique par des exercices et des jeux en plein air. Ces jeux développent aussi son caractère

La cheftaine de meute/clairière aide son imagination, lui rappelant que, le jour de sa Promesse, il promettra de rendre chaque jour un service à quelqu’un. Les activités manuelles plaisent aux enfants et répondent à leur besoin de tenter d’agir comme les hommes.

L’enfant est particulièrement sensible au surnaturel. Chefs et aumôniers s’inspirent de la spiritualité de Saint François, Patron des louveteaux, pour leur donner le sens du mystère et de la beauté autour de Dieu.​

LES METHODES DU LOUVETISME

"Les enfants ont toujours eu le goût des histoires même les plus agités font silence et se tiennent tranquilles lorsqu’une belle histoire leur est bien contée. C’est que les histoires répondent à leur imagination et à leur sens du merveilleux, surtout si elles leur font voir le monde comme « plein de choses à faire, à voir, à expérimenter, à aimer" (Vera Barclay)

Contrairement à l'individualisme qui le porte à agir pour soi et à se rebeller contre toute contrainte, Baden-Powell fait de l’obéissance le fondement même du louvetisme. 

Le système des sizaines et le conseil des sizeniers aident au bon fonctionnement de la meute ou de la clairière avec l'aide du chef d'unité pour la formation des louveteaux.

LES STRUCTURES DU LOUVETISME

Pas d'organisation sans structure : 

La sizaine composée de 5 louveteaux et d'un chef de sizaine qui en a la responsabilité, permet à chef de mieux gérer son unité et au louveteau ou la louvette de se préparer à la structure de la patrouille au sein de la troupe ou de la compagnie.

La meute pour les garçons et la clairière pour les filles comprend de 2 à 5 sizaines et permet au chef de pouvoir s’occuper individuellement de chaque enfant.

Avec l'aide spirituel de l'aumônier, le chef de meute ou de clairière plus communément appelé Akéla par ses loups, suit des formations et apprend à aimer et comprendre les enfants.

 

LA PROGRESSION AU LOUVETISME

En arrivant, le jeune garçon ou la jeune fille devient "patte tendre" et découvre la loi, les maximes et un ami privilégié : Jésus.

Maintenant louveteau ou louvette,  il va pouvoir s’engager : la promesse qu’il prononcera est un engagement libre, et c’est le chef qui lui proposera de la prononcer. Il peut ensuite acquérir une "première étoile" qui correspond à la capacité de suivre avec profit les activités de la meute puis une "deuxième étoile" prouvant qu'il devient un louveteau accompli : il vit la loi de la meute partout.

Le louveteau acquiert aussi de nouvelles compétences pour les mettre au service des autres. Ainsi, les brevets sont des spécialités simples et qui correspondent aux goûts de cet âge.

logoloupjaune.gif

BRANCHE

LOUVETISME

logosalutscoutvert.gif

BRANCHE

ECLAIREURS

logobatonroutierouge.gif

BRANCHE

ROUTIERS

logoflammefeu.gif

BRANCHE

GUIDES AÎNEES

  • Liens amis
  • YouTube Social  Icon
  • Flickr Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Blogger Social Icon

Mail *

Nom *

Sujet

Message