Tout garçon désire servir son pays d'une manière ou d'une autre. Il y a un moyen de le faire, c'est de devenir scout.

"Toujours prêt à servir de son mieux Dieu, l'Eglise, la Patrie, aider son prochain en toutes circonstances et observer la loi scoute du Père Sevin."

En rentrant à la troupe ou à la compagnie à partir de l’âge de 11/12 ans, le nouveau rejoint une patrouille. Il n’est alors qu’un « aspirant » et souhaite s'engager dans le scoutisme en prononçant sa promesse.

Le jeune s’engage à être toujours prêt à servir Dieu, l’Eglise, la patrie, aider son prochain en toutes circonstances et observer la loi scoute.

Le scoutisme met à la portée de chacun des moyens concrets pour progresser. Un éclaireur ou une guide qui n’a volontairement pas le désir de grandir ne peut pas continuer au sein de l’unité. Nous sommes appelés à nous dépasser, à apprendre d’avantage et à grandir, dans le but de mettre toutes ces qualités au service des autres pour la plus grande gloire de Dieu.

POUR ENTRER DANS LE JEU

La nature offre à l’adolescent un climat psychophysique indispensable à la réussite du garçon aux niveaux biologique et mental.

La patrouille est un instrument pédagogique original et typique du scoutisme. Elle est structurée, est au autonome et liée à l'unité.

En offrant des aventure subtiles, le scoutisme se vit principalement dans le jeu, mais  sans tomber dans le pragmatisme et confondre avec loisir.

Les fondateurs ont d’autant plus donné de sens civique à l’idéal scout en l’intégrant officiellement au sein de la loi et des principes scouts.

L’engagement n’est en rien le dernier point des 5 dimensions du scoutisme. Au contraire, il parachève le tout. il est une prise de conscience et de position définitive, sans retour.

LES 5 DIMENSIONS DU SCOUTISME

Dans la nature, le scout se retrouve face au concret à la réalité de la vie. En vivant dans des conditions sans confort, il doit apprendre à se débrouiller. Le scoutisme est une école de service et de don de soi. Dans toute l’éducation scoute, la priorité absolue, c’est le service des autres.

La maîtrise de soi est devenue un des aspects essentiels de la santé aujourd’hui. Sans céder au culte du corps, le jeune doit se respecter. Ainsi, il forme son caractère en développant sa personnalité : courage, volonté, persévérance, dépassement de soi.

Indissociables et unifiés par le dernier point : Les efforts fournis ensemble, les moments de joie, les amitiés nouées par la vie fraternelle sont autant d’occasions de sentir Dieu à l’œuvre à travers les hommes. 

LES 5 BUTS DU SCOUTISME

Rien n’est plus intolérable à l’homme que le sentiment d’être inutile. L'intérêt permet à l'adolescent de se prouver. Par des responsabilités définies dans la patrouille, l'action permet à l'éclaireur de ne pas rester dans la lassitude ou le déni mais permet d'être utile tout en progressant. Il est actif dès l'instant ou il hérite d'une ou plusieurs responsabilités qui font accroître chez le garçon la conscience, l'honneur, le sens de l'ordre et la relation charitable.

Le système des patrouilles permet une organisation plus efficace autour du chef de troupe ou de la cheftaine de compagnie. De même, la cour d'honneur est l’instance suprême du scoutisme et le gardien de l’objectivité. L’esprit qui anime cette Cour est l’amour de la Loi scoute.

LES 5 MOTEURS DU SCOUTISME

Franchise dévouement et pureté : c’est net, notre idéal est clair, lumineux : le style scout se caractérise dans la flamme d’un regard franc, dévoué pur. on le sait bien. Parfois trop bien, hélas.

Les trois principes scouts sont des critères sur lequel les jeunes fondent toute leur action. La loi scoute n’est qu’une expression concrète des exigences des principes qui nous guident et qui animent tout le système éducatif scout :

le scout est fier de sa foi et lui soumet toute sa vie,

le scout est fils de France et bon citoyen,

le devoir du scout commence à la maison.

VERTUS ET PRINCIPES SCOUTS

La Promesse est d’abord et avant tout un engagement. En effet, le promettant s’engage notamment à respecter et à appliquer, tous les jours de sa vie et en toutes circonstances la loi scoute. 

Au bout de deux ou trois ans, il est un élément tellement essentiel pour sa patrouille que celle-ci ne peut que difficilement fonctionner sans lui. A l'aide d'épreuves le scout / la guide obtient sa seconde classe

De la même manière, la première classe est remise aux scouts qui se sont affirmés comme de véritables piliers de troupe / compagnie. Tous ne sont pas forcément appelés à devenir première classe, bien qu’ils doivent tous y tendre.

Les badges permettent aussi la spécialisation dans certains domaines.

LA PROGRESSION AUX SCOUTS / GUIDES

"Être prêt, cela signifie qu’on doit avoir l’esprit et le corps toujours en état de faire notre devoir. Prêts pour ce qui est de l’esprit : parce que nous nous serons donné à nous-même la discipline qui permet d’obéir à n’importe quel ordre mais aussi parce que nous aurons d’avance pensé à tous les accidents et à toutes les situations qui peuvent se présenter." BP

Cette devise exige plusieurs qualités de la part de l’éclaireur :

Avoir le sens des autres : prêt à dépanner, à secourir à la première occasion ceux qui sont dans le besoin. Faire sa BA... Être compétent car même avec volonté on ne donne pas ce que l’on n’a pas appris. Pour mettre sa compétence au service des autres, il faut apprendre à observer ce dont les autres ont besoin et puis spontanément, foncer…

TOUJOURS PRÊTS

logoloupjaune.gif
logosalutscoutvert.gif
logobatonroutierouge.gif

BRANCHE

ROUTIERS

logoflammefeu.gif

BRANCHE

GUIDE AÎNEE

BRANCHE

ECLAIREURS

BRANCHE

LOUVETISME

  • Liens amis
  • YouTube Social  Icon
  • Flickr Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Blogger Social Icon

Mail *

Nom *

Sujet

Message