LES SCOUTS ET GUIDES CATHOLIQUES DE FRANCE

Association Française des Scouts et Guides Catholiques

(1980 / 2005)

HISTORIQUE

Issue des Scouts Saint Georges, elle regroupe les groupes scouts catholiques traditionalistes qui ne souhaitaient plus suivre la direction menée par Hubert Verley, considérée comme trop "lâche" vis-à-vis de la doctrine catholique.

En 1980, Henri Montalbetti, Irène Rivière et Monique Chantéreaux signent la Charte de l’association au village de Riaumont. Le Père Revet, Roger Hédouin, le Père Crespel, Michel Maurice et Louis Faurobert suivent l’initiative. Dès le début, elle permet l’intégration des groupes associés comme les Cadets de France ou l’association des Scouts et Guides Catholique des Yvelines, mais en 1982 une petite scission va faire naître les Scouts Godefroy de Bouillon.

Proche de la Fraternité Saint Joseph, elle est aussi complice avec les Scouts Notre Dame de France qui les rejoignent peu à peu jusque dans les années 90. Suite aux sacres de 1988, elle tient une assemblée générale extraordinaire et redéfinit sa position sans prendre parti des différentes orientations traditionalistes : malgré la vision de certains, elle réussit à maintenir l’unité et compte près de 2500 membres à la fin des années 90.

Après plusieurs années de procès intentés par le "Scoutisme Français", elle change de nom en 1997 pour devenir « l'Association Française des Scouts et Guides Catholiques ». Suite aux événements tragiques de Perros-Guirec en 1998, plusieurs unités vont peu à peu rejoindre d’autres associations comme les Europa

PÉDAGOGIE / SUIVI RELIGIEUX

L'association suit la pédagogie scoute traditionnelle initiée par BP et catholicisée par le Père Sevin.

Elle se veut nationale et non européenne à l'exemple des Scouts Saint Georges.

Les SGCDF sont de tendance catholique traditionaliste et acceptent les groupes scouts des communautés proches de la FSSPX ou proches de l'ancien institut Ecclésia Dei.

SYMBOLES / INSIGNES / REVUES

L’emblème de l’association est un chrisme rouge bordeaux sur lys doré posé sur une croix potencée rouge. Elle a créé ses propres revues « De Notre Mieux » pour la branche jaune, « Scout » puis « Scout Magazine » pour la branche verte et « Sachem » pour les chefs et aînés. De nombreux insignes métalliques ont été fabriqués comme la boucle de ceinturon, la croix de chapeau, l’insigne civil, des médailles et croix de hampes métalliques.

ERREURS SCOUTOPEDIA (au 04.06.2020)

L'article "Scoutopédia" est clairement connoté anti scoutisme catholique traditionaliste. Quand on sait que les SGCDF ont été la plus grande association scoute catholique traditionaliste, il n'est pas étonnant de le constater. Entre autres :

1. La tragédie de 1998 : ne pas se fier à l'orientation de certains mots qui dénoncent clairement l'association ("partis sans encadrements", "pas respecté certaines règles de sécurité", "alerte donnée tardivement"...)

2. En 1982 seule une partie du groupe de Wagram a suivi la scission de Michel Olagnon (Scouts Godefroy de Bouillon)

3. Les débuts ne sont pas plus "laborieux" que celui de la fusion des SDF et des GDF ou encore de la "JEM" et autres micros-organismes des néo-SDF puis SGDF qui n'ont jamais vraiment fonctionné...

Scouts ou les Scouts de Doran. Les Scouts de Riaumont prennent leur indépendance mais restent proches du mouvement.

Au début des années 2000, plusieurs initiatives sont prises pour développer l’association comme la création de l’OFIS ou de l’OST. Malgré tout, les dernières unités de l’association rejoignent les Scouts de Doran créés en 2003 et elle s’éclipse définitivement vers 2006.

A ce jour, elle est l’association qui a le mieux réussi à fédérer les unités scoutes catholiques traditionalistes de tendances diverses. Elle a compté pas moins de 170 unités recensées sur ses 17 ans d’existence dans les villes suivantes : Angers, Aix-en-Provence, Annecy, Anserville, Bazeilles, Bayonne, Blois, Brest, Breteuil-sur-Iton, Caen, Calais, Cannes, Carcassonne, Castelsarrasin, Château-Thierry, Châteauroux, Chatillon sur Chalaronne, Clermont-Ferrand, Conflans-Sainte-Honorine, Courbevoie, Crillon le Brave, Croix, Deuil la Barre, Dijon, Draguignan, Evenos, Favernay, Fontainebleau, Fontgombault, Genève, La Ciotat, Lauraguais, Lens, Lille, Lyon, Mantes la Jolie, Marseille, Melun, Mérigny, Nantes, Nice, Paris (jusqu’à 15 unités), Perpignan, Poitiers, Rennes, Riaumont, Rouen, Saintes, Saint-Etienne, Saint Macaire, Toulon, Tournon en Brie, Troyes, Versailles (jusqu’à 14 unités) et Villeselve.

  • Liens amis
  • YouTube Social  Icon
  • Flickr Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Blogger Social Icon